Travailler ensemble

Comment expliquer la méthode appliquée lors de mes cours, collectifs ou individuels ? Y a-t-il seulement méthode ?

Partager, favoriser la curiosité, encourager l’autonomie… Tout cela est vrai, un bon pitch de vente.

Or, d’autres l’ont exprimé en version étendue. Parmi eux, Brice Cannavo, professeur d’esthétique et de dramaturgie sonore, de documentaire radiophonique et de son en spectacle vivant à l’INSAS, dans son article « Pour une pédagogie du langage sonore » paru dans le numéro 74 de Nouvelles de Danse.

Il dit en substance:

Tenter de faire passer la personne qui reçoit d’un état A à un état B, c’est se laisser soi-même la possibilité d’être altéré dans son travail par l’utilisation de telle ou telle matière, accepter de se laisser surprendre, exploiter les failles de ce l’on ferait habituellement sans y penser.

Et plus loin :

Il s’agirait donc bien de rester en vie, au plus proche de ses convictions, de ses affects et de ses besoins de partage ; et de cette faculté, les étudiants en sont bien les plus doués, puisque tout frais.

Tout l’art de l’apprentissage serait de les préparer à ne pas s’en faire dévêtir trop vite. Un rôle inversé donc pour qui se trouve être professeur puisqu’il s’agit plus de révélation de l’autre que de transmission à l’autre : mieux connaître l’étudiant pour mieux lui permettre de se révéler et de vivre le plus longtemps possible dans cet état de révélation. Le reste n’étant qu’adéquation, équation, mathématique et économie.

Une belle année 2019 à toutes et tous !

Ana