Facebook : comment se prémunir ?

Depuis plusieurs années, il circule des recommandations à publier sur son mur des statuts spécifiques afin d’interdire l’exploitation de nos données par Facebook.

Il n’y a pas de mystère : la seule façon de se prémunir contre Facebook est de clôturer son compte. Ni la mention de clauses particulières en statut, ni la recopie de messages restrictifs à la formulation spécifique n’y changeront rien. La seule façon de se protéger de Facebook est de ne pas avoir de compte Facebook.

C’est notre propre ambivalence qui nous pousse à penser que nous sommes en mesure à la fois de nous soumettre aux conditions de Facebook et de les contrôler. Or, à la création de notre compte Facebook, nous avons accepté une série de conditions générales d’utilisation qui accordent à cette plateforme une ample marge de manœuvre.

Pas un service public

Par ailleurs, Facebook n’est pas un service public. Il s’agit bien d’une plateforme privée, dont le modèle économique se base sur la vente d’espaces publicitaires/de sponsoring mais aussi sur le commerce des données.

Et s’il est vrai que Facebook dépasse ses conditions générales d’utilisation en exploitant nos données à outrance, il ne sert à rien de publier ou de partager des statuts restrictifs sur notre mur. La seule solution : fermer son compte.

La gratuité n’existe pas

Facebook, Google, Apple, Spotify, Netflix… ne sont pas des services publics et la gratuité n’existe pas sur Internet. Tout comme dans le monde physique, tout se paie, se monnaie ou est offert, mais rien n’est gratuit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s