Quels navigateurs choisir ?

Le navigateur est un logiciel qui permet de visiter des pages web. Parmi les plus populaires, on trouve Google Chrome, Firefox, Safari, Internet Explorer ou encore Edge. À côté de ces poids lourds, il s’en trouve d’autres dont les spécificités les rendent intéressants : Navigateur Tor, Brave, Opera et tout récemment Neon.

Voyons ce que chacun a à offrir par rapport aux autres.


Google Chrome

Il est le numéro 1 des navigateurs. Il a le poids de Google derrière lui. Stable et léger, il propose une multitude d’extensions.

Les modules d’extension ou simplement extensions sont des éléments logiciels que l’on adjoint à une application pour en étendre les fonctions (définition du wiktionary. De plus amples infos sur Wikipédia.)

Si vous utilisez Firefox, vous aurez peut-être remarqué qu’il fait une distinction entre extension et plugin. Voici ce qu’en dit le site Assiste :

Dans les applications de type navigateur web, on distingue entre deux types de composants logiciels additionnels aux navigateurs : les Plug-ins et les Extensions.

Les plug-ins, dans les navigateurs Web, sont de vastes technologies internationales (Java, Flash, Silverlight, Acrobat, DivX, etc.), extérieures aux navigateurs, propriétés de sociétés internationales.

Les extensions (aussi appelées « Add-on », « Addon », « Add-in », « Addin », « Module additionnel », etc.) ne font que personnaliser un navigateur Web en lui ajoutant une simple fonction, et, souvent, ne sont l’œuvre que d’un développeur particulier pour un seul navigateur (ou plusieurs, mais ce n’est pas toujours le cas).

Une extension touche au comportement d’un navigateur, pas à ses caractéristiques. C’est le cas d’Adblock Plus, par exemple, qui, bien que porté sous plusieurs navigateurs, est une extension et non pas un plug-in.

Revenons à Google Chrome… Il est donc très agile et simple à utiliser. Il ressemble à Firefox même s’il est basé sur un autre type de navigateur, concrètement Chromium, qui est également à la base d’Opera et de Brave, entre autres.

Dans la colonne des plus

Son magasin d’extensions, sa stabilité et sa légèreté (rapidité).

Dans la colonne des moins

On peut lui reprocher le fait qu’il ait été conçu pour permettre à Google de récolter encore plus de données sur les usagers.

Il peut être téléchargé ICI.


Firefox

C’est le numéro 1 des navigateurs libres, création de la fondation Mozilla, plus soucieuse du respect de la vie privée et de la confidentialité des données des usagers que Google.

Dans la colonne des moins

La fondation Mozilla a du mal à suivre les nombreuses mises à jour de Windows 10, ce qui rend son navigateur inopérant sur certains ordinateurs, sans compter un naturel quelque peu lent en  toutes circonstances.

C’est mon navigateur par défaut, en dépit de ces défauts. 😉

Il peut être téléchargé ICI.


Internet Explorer

Il est temps pour lui de tirer sa révérence, remplacé qu’il est par Edge, le navigateur de dernière génération de Microsoft, à tel point que, bien que présent dans l’arsenal logiciel fourni avec Windows 10, il est rangé dans un coin.

Si votre ordinateur tourne encore sous Windows 7 ou 8.1, versions de l’OS qui n’ont pas accès à Edge, je vous recommande quand même d’en adopter un autre.

Il n’a jamais eu bonne réputation, il est temps de le laisser se reposer.


Safari

Produit Apple, c’est le navigateur installé par défaut sur les Mac et les appareils mobiles à la pomme : l’iPhone, l’iPad, l’iPod (mais pas l’iWatch).

Rien à dire : il est fiable et léger. Mais n’oubliez pas que vous pouvez également installer d’autres navigateurs.


Neon

Neon est un navigateur plutôt novateur que je vous recommande de tester. Il est loin de proposer toutes les options habituelles de ses concurrents (les extensions, entre autres), mais son design laisse entrevoir ce que pourrait être l’avenir des navigateurs. D’ailleurs, comme l’explique cet article, il s’agit plus d’une expérimentation que d’un navigateur à part entière.

Testez-le, il nous change de la conception traditionnelle des têtes de liste. Alors que Microsoft nous éloigne de plus en plus de notre Bureau, Neon, lui, nous y ramène en écran de fond.

Il se trouve ICI.


Opera

Et puis, il y a aussi son grand frère, le navigateur Opera, basé sur Chromium.

Il peut être téléchargé ICI.


Chromium

Et puisqu’on en parle, n’oublions pas le navigateur libre Chromium, qui sert donc de base à de nombreux navigateurs, dont Google Chrome et Opera.

Moins léger et stable que Google Chrome, modifié, il offre néanmoins une bonne alternative au navigateur de Google.

Il se trouve ICI.


Brave

Et pour poursuivre dans les produits dérivés de Chromium, on peut aussi s’arrêter sur Brave, créé par le cofondateur du Projet Mozilla et particulièrement soucieux de confidentialité. Il remplace les pubs intrusives par des pubs sélectionnées… Curieux modèle.

Il peut être téléchargé ICI.


Edge

Edge est le successeur d’Internet Explorer chez Microsoft. Il est léger et performant, mais peut-être pas encore tout à fait abouti, à l’image du reste de Windows 10.

Dans la colonne des plus

On trouve un niveau élevé d’intégration avec les autres applications Windows : ainsi, il est très facile de partager une page web sans sortir du navigateur, pour autant que l’application Courrier ait été paramétrée.

Dans la colonne des moins

Il manque encore une partie du toit et la porte du garage. Et si le design est épuré et élégant, il n’est pas toujours aisé à comprendre.

Il est disponible exclusivement sur Windows 10. En d’autres termes, il n’est pas disponible sur d’autres versions de l’OS.


Navigateur Tor

Si vous êtes lanceur d’alerte ou souhaitez acheter un bazooka en solde, le navigateur du Projet Tor devrait être votre premier choix.

Basé sur le navigateur Firefox, il a élevé la sécurité et la confidentialité à des niveaux stratosphériques. Cela dit, pour une navigation habituelle et normale, il s’avère peu pratique : il ne garde rien en mémoire et publie des alertes incessantes.

Maintenant, rien que pour se rendre compte de la quantité de traces que nous laissons habituellement lors de nos séances de navigation, il vaut la peine d’être testé.

Il se trouve ICI.


Sécurité et confidentialité

N’oubliez pas de paramétrer vos  navigateurs (n’hésitez pas à en utiliser plusieurs) et à ajouter les extensions (fiables, à vérifier) qui vous permettront d’assurer, dans la mesure du possible, votre sécurité et la confidentialité de vos données. Je vous invite à ce propos, et pour une petite séance paranoïaque, à lire cet article.

Le choix du moteur de recherche est lui aussi important. Lire à ce sujet cet article : Existe-t-il des alternatives à Google, le moteur de recherche ?

Pour en savoir plus sur les navigateurs :

Bonne navigation !

navigateurs