Les données dans le nuage

« Le cloud computing, ou l’informatique en nuage ou nuagique, est l’exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l’intermédiaire d’un réseau, généralement internet. » – Wikipédia

Concrètement, le cloud offre la possibilité à l’utilisateur de stocker, de partager et de créer du contenu (des fichiers) sur les serveurs informatiques d’un fournisseur et d’accéder en permanence à ses données à partir de n’importe quel dispositif connecté à son compte, et ce via Internet.

Quels sont les fournisseurs de cloud ?

Google, Microsoft, DropBox, Apple, parmi bien d’autres.

Lorsque l’on crée une adresse mail, c’est beaucoup plus qu’un simple compte de messagerie qui nous est proposé. C’est un ensemble de services cloud auquel on accède.

Ainsi, à la création d’un compte Gmail, on accède non seulement à une messagerie, mais également à un carnet d’adresses (contacts), à un ou plusieurs calendriers, ainsi qu’à Google Drive, un service de stockage et de partage de fichiers, qui contient par ailleurs une suite bureautique.

Microsoft en propose tout autant aux titulaires d’un compte Hotmail, Live ou Outlook. Ses services de stockage et applications se trouvent dans OneDrive. A noter son outil OneNote, très utile pour prendre et organiser des notes.

Apple n’est pas en reste, avec son iCloud Drive.

Contrairement aux trois fournisseurs déjà cités, DropBox « limite » quant à lui son offre aux services de stockage et de partage de fichiers. L’avantage de cette solution est, précisément parce qu’elle n’est pas liée à la création d’un compte de messagerie, de ne pas décourager l’utilisateur peu intéressé par l’obtention d’une énième adresse mail, s’il en a déjà plusieurs.

Vous l’avez vu plus haut, le stockage de fichiers s’accompagne du partage de fichiers. Envoyez une simple invitation à un ou plusieurs destinataires et ces personnes pourront soit consulter, soit modifier les fichiers en question, selon le type d’autorisation que vous leur aurez accordée. Très pratique pour partager des photos, de la musique, voire des films.

Je vous conseille de partager des dossiers, plutôt que des fichiers. De cette façon, le partage concernera tout le contenu du dossier, aussi bien les fichiers que vous y placerez aujourd’hui que ceux que vous y déposerez dans six mois, jusqu’à ce que vous supprimiez le dossier ou que vous retiriez les autorisations, si vous le souhaitez. Après tout, c’est vous le/la propriétaire de ce dossier.

Le cloud implique ce qu’on appelle une « haute disponibilité » des données. Pour cela, nos données sont répliquées et réparties sur plusieurs serveurs du fournisseur afin d’assurer un accès continu en toutes circonstances.

Laissons de côté la partie « drive » des services de cloud pour revenir au trio « mail/contacts/calendriers« . Le mode de fonctionnement du cloud sera plus parlant.

Imaginons que vous avez un ordinateur, une tablette et un smartphone. Sur les trois dispositifs vous avez paramétré votre compte Gmail (Google), par exemple. Vos trois appareils réalisent une synchronisation régulière des données, l’intervalle de synchronisation étant paramétrable.

Chaque création d’un nouvel événement dans votre calendrier à partir de votre ordinateur (par exemple) sera suivie d’une synchronisation des données, grâce à laquelle votre tablette et votre smartphone recevront cette nouvelle information, et ce parce qu’ils sont connectés à votre compte Google.

Vous pouvez également opter pour le chargement automatique de vos photos sur le cloud. Vous prenez énormément de photos ? Songez à activer le chargement automatique sur Google Photos, iCloud, DropBox ou OneDrive. Selon le service utilisé, il sera peut-être nécessaire de télécharger les photos sur votre disque dur interne ou sur un disque dur externe avant de pouvoir les supprimer.

Rappelez-vous que la confidentialité dans ces services de cloud est toute relative. Les photos de vacances ou les factures Proximus ont leur place sur le cloud. En revanche, ce n’est pas l’endroit pour stocker la formule secrète du prochain Coca-Cola.

Voici quelques-uns des services de Google et de Microsoft…

Capture (32) Capture (33)