Depuis Bruxelles, le 22 janvier 2016

Le web, demain

Internet

De plus en plus on accède à l’internet via des applis, et ce parce que le trafic se développe de plus en plus à partir de smartphones (et de tablettes) et qu’utiliser un navigateur (Chrome, Safari, Firefox, Edge)  sur un écran relativement petit est loin d’être pratique.

Prenons un exemple : vous attendez le bus ou le tram et souhaitez connaître le temps d’attente, ou la correspondance à prendre pour arriver à destination. Sur un smartphone, il vous sera extrêmement difficile, voire impossible, de consulter cette information via un navigateur (alors que sur ordinateur, à la maison, cette information est facilement accessible, sur le site de la SNCB ou de De Lijn, par exemple). En revanche, il existe une appli pour cela dans le Store (magasin) de votre système d’exploitation.

Qu’est-ce qu’une appli ? Il s’agit d’une application (ou logiciel, ou app) réalisant un nombre limité de tâches (aussi élevé soit-il) dans un contexte particulier et circonscrit. Ainsi, sur votre appli SNCB, vous ne pourrez pas consulter une recette de cuisine ; de la même façon que sur l’appli Marmiton il vous sera impossible de voir les prévisions météo.

C’est là où l’on observe un changement de paradigme dans l’utilisation de l’internet.

Si on ne peut pas nier l’intérêt d’une appli indiquant la route à suivre pour se déplacer du point A au point B, on peut regretter que les applis nous privent de la possibilité de voyager du point A au point B, en passant par H, Z, L, et puis &, 2 ou encore *. (J’en profite avec ce paragraphe pour passer du sens littéral au figuré.)

C’est exactement ça le web (soit l’ensemble des pages http:// auquel on accède via un navigateur) : la possibilité, l’opportunité et la liberté de vagabonder au gré de sa curiosité et du temps dont on dispose.

On me demande parfois comment on trouve des sites intéressants. Hormis les références fournies par d’autres utilisateurs (amis, presse…), il existe deux moyens accessibles à tous :

  • les recherches, à effectuer dans un moteur de recherche : le classique Google, DuckDuckGo et bien d’autres
  • les liens hypertexte ou hyperliens : ces liens qui s’affichent en bleu (ou dans toute autre couleur liée au thème du site ; dans le cas de mon blog, le rouge), nous permettant, telles des sauterelles, de passer d’une page à l’autre, à la découverte de nouveaux contenus.

Si les smartphones sont devenus d’une utilité inouïe, et avec eux les applis, le web doit rester un outil indispensable, celui qui nous permet de conserver la liberté de découvrir et de nourrir notre curiosité.

stock-photo-travel-the-world-monument-concept-249702325

Envie d'en savoir plus?

Les ateliers connectés.be sont des espaces de cours à mi-chemin entre les cours particuliers, dont la matière est dictée par l’élève, et les cours collectifs, qui suivent un déroulement prédéfini autour d’une matière relativement vaste. Dans le cadre des ateliers, le scénario de cours, consacré à un sujet circonscrit, se démultiplie en autant d’élèves présents autour de la table tout en favorisant l’échange.

© Connectés.be 2020

Powered by WordPress & 56k