À propos de l’identification à deux facteurs chez Apple, Google et Microsoft

Aujourd’hui, le renforcement de la sécurité des comptes de messagerie (et autres) est devenue une nécessité. L’une des méthodes défendues actuellement est la double authentification, ou identification à deux facteurs, le premier facteur étant le mot de passe et le deuxième, un code numérique à usage unique, c’est-à-dire une séquence de chiffres qui s’autodétruira après emploi.

Cette méthode permet non seulement de dupliquer la sécurité – une serrure plus un verrou -, mais elle la dédouble, en confiant la sécurité à deux appareils distincts : l’ordinateur, la tablette ou le smartphone sur lequel/laquelle on veut accéder à son compte, et successivement un deuxième appareil qui recevra un code de vérification à renseigner sur le premier appareil.

De cette façon, on limite grandement les risques d’intrusion : en effet, sans le deuxième appareil, il devient impossible à un éventuel pirate de compléter la procédure pour accéder à notre compte.

Cette méthode d’accès est plus fastidieuse, nul doute, mais beaucoup plus sûre. Actuellement, Apple, Google, Microsoft et les autres nous poussent tous dans ce sens. Je vous encourage à franchir le pas.

Maintenant, cette double authentification pose parfois problème lorsque le logiciel de messagerie n’a pas prévu la saisie d’un deuxième facteur. Il peut arriver sur certaines applis que l’on reçoive un message d’erreur nous laissant croire que le mot de passe est incorrect. En réalité, c’est la double authentification qui ne trouve pas le moyen d’exprimer le deuxième facteur.

Afin de résoudre ce problème, il est nécessaire de générer un code, ou mot de passe, d’application, soit un code d’accès spécifique pour les applis dont l’éditeur n’est pas notre fournisseur de compte. Ainsi, hier, j’ai dû demander un code d’accès pour pouvoir paramétrer mon compte de messagerie Apple sur un Windows Phone.

Voici les informations utiles concernant l’identification à deux facteurs et la génération d’un code/mot de passe d’application pour Apple, Google et Microsoft.

Apple

Google

Microsoft (hotmail, outlook, live)

Veillez sur vos comptes !